Institut de Physique du Globe de Paris

Bilan Mensuel de l'Activité Volcanique de la Soufrière de Guadeloupe et de la Sismicité Régionale

Observatoire Volcanologique de la Soufrière (IPGP)

No. 2002-01 - Janvier 2002

http://volcano.ipgp.jussieu.fr:8080/guadeloupe/Infos.htm
http://www.guadeloupe.pref.gouv.fr/

 Centre National de la Recherche Scientifique                                 Institut National des Sciences de l'Univers

Observatoire Volcanologique de la Soufrière

A - Activité Volcanique de la Soufrière de Guadeloupe

Niveau d’Alerte Actuel (depuis 1992) :

VIGILANCE

Sismicité volcanique : l’Observatoire a enregistré un total de 57 séismes ou groupement de petits séismes, tous superficiels (moins de 3 kilomètres de profondeur) et localisés sous le massif de la Soufrière, principalement sous forme d’essaim entre le 17 et le 6 février 2002. Ces séismes sont de très faible énergie (magnitude maximale 1.0) et non ressentis par la population. Aucun séisme profond n’a été détecté.

Activité fumerollienne : élevée avec de forts débits notamment au Cratère Sud, des températures de gaz stables (entre 90 et 96.3 °C), avec une acidité à nouveau très marquée (pH entre 1.06 et 1.15). Le petit lac d’acide a une température de 79 °C et un pH de 0.53. Persistance de gouttelettes d’acide chlorhydrique mélangées à des gaz volcaniques (H2S, HCl, SO2) en concentration non négligeable dans un rayon de 50 m environ. Le gouffre Tarissan montre un débit gazeux en légère hausse accompagné d’un flux de chaleur très nettement perceptible.

Sources thermales : les températures des sources du massif sont stables (Bains Chauds 58.5 °C, Chutes du Carbet 45.6 °C, Galion 42.2 °C, Tarade 33.9 °C, Pas du Roy 31.7 °C, Bains Jaunes 29.8 °C). L’acidité et la composition chimique restent normales.

Forages : la température du forage du Col de l’Échelle (-76 m), en baisse depuis 1977, est stable (25.5 °C). Les équipements du forage de Savane à Mulets (-96 m) sont toujours en phase de test.

Déformations : pas de déformations significatives de l’édifice en inclinométrie (stations Breislack, Fente du Nord, Rivière Noire, Rivière du Galion), GPS continu (station du sommet Piton Sanner), et distancemétrie Laser (réflecteurs sur le dôme et alentours : Piton Saussure, Piton Dolomieu, Piton Tarade, Rocher de la Vierge, Nez Cassé).

Phénoménologie : Les émanations acides et le vent maintiennent le dépérissement de la végétation au sommet et sur les flancs du volcan. Les fortes pluies du mois de janvier ont entraîné de nouveaux petits éboulements sur le Chemin des Dames notamment.

Météorologie au sommet : pluviométrie cumulée de 960 mm, ensoleillement moyen de 103 W/m², vents de vitesse moyenne 61 km/h et de direction principale N118° (E-SE).

Conclusions sur l’état de la Soufrière :

L’activité sismique, fumerollienne et thermale de la Soufrière reste caractéristique d’un volcan actif ; elle n’est cependant pas associée à des variations significatives des autres paramètres de surveillance (notamment la sismicité, les déformations, la pesanteur et la physico-chimie des gaz et sources thermales). Au 31 janvier 2002, le niveau d'alerte JAUNE (vigilance) est maintenu.

Les émanations gazeuses aux abords et sous le vent des fumerolles du Cratère Sud présentent, depuis 1998, des risques avérés d’irritation et de brûlures (yeux, peau, voies respiratoires). La DIREN et le Parc National procèdent actuellement à un aménagement de la sécurité autour du Cratère Sud, de façon à ce que le public puisse accéder aux zones du sommet éloignées des fumerolles acides. La municipalité de Saint-Claude a pour cela signé un arrêté définissant les zones autorisées et interdites au sommet de la Soufrière.

 

B – Activité Tellurique Régionale

Sismicité régionale : l’Observatoire a enregistré au cours du mois de janvier 2002, dans un rayon de 450 km autour de la Guadeloupe, un total de 23 séismes d’origine tectonique de magnitude maximale 3.7. Aucun de ces séismes n’a été ressenti en Guadeloupe. Ce niveau de sismicité témoigne de l’activité tectonique normale de l’Arc des Petites Antilles.

Volcanisme régional (informations du Montserrat Volcano Observatory) : l’activité volcanique de la Soufrière de Montserrat reste très élevée. Le MVO a enregistré environ 2800 avalanches de blocs, 340 séismes longues périodes, 50 séismes hybrides. L’événement le plus important s’est produit le 5 janvier 2002 avec une série de nuées ardentes, des avalanches de lave incandescente et un panache de cendres. Le dôme de lave continu de croître à un rythme important, surtout début janvier, provoquant de petites nuées ardentes. Les émanations de gaz fumerolliens ont atteint 1122 t/j de SO2. Des coulées de boue sont toujours possibles en cas de fortes pluies. Le niveau d’alerte reste maximal (Rouge). L’accès à la ville de Plymouth, à l’aéroport de Bramble et aux zones alentours reste strictement interdit. La zone d’exclusion maritime (2 miles autour de la côte sud) reste également maintenue.

 

Le 20 février 2002
Dr. François BEAUDUCEL
Directeur et Responsable Scientifique.

 

Merci d’afficher publiquement ce bilan pour une diffusion la plus large possible.
Les informations de ce document ne peuvent être utilisées sans y faire référence.

 

 

Rappel des niveaux d’alerte concernant l’activité volcanique :

Niveaux

Délai possible avant une éruption

Activité enregistrée

VERT = Pas d’Alerte

Plusieurs années

Minimale - niveau de base

JAUNE = Vigilance

Année(s)

En augmentation - variations de quelques paramètres

ORANGE = Pré-Alerte

mois - semaines

Fortement augmentée – variations de nombreux paramètres, sismicité fréquemment ressentie

ROUGE = Alerte

Imminente / en cours

Sismicité volcanique intense, déformations majeures, explosions

Destinataires - Diffusion large: Prés. Conseil Régional de Guadeloupe; Prés. Conseil Général de Guadeloupe; Prés. Association des Maires de Guadeloupe; Maires de St-Claude, Basse-Terre, Gourbeyre, Baillif, Vieux-Fort, Trois-Rivières, Capesterre Belle-Eau, Vieux-Habitants; Groupement Gendarmerie St Claude BOER ; Dir.  Parc National de Guadeloupe; Dir. Office National des Forêts ; Dir. Régional de l’Environement; Archives Départementales (Dépôt Légal); Bureau de la Recherche Scientifique de l’Université des Antilles et de la Guyane; Déléguée Régionale à la Recherche et à la Technologie; Rectorat de Guadeloupe; Off. Départemental de Tourisme; Off.  Tourisme de la Basse-Terre. Médias: France-Antilles; Sept Mag; AFP; Télé Guadeloupe (RFO); La Une TV / Radio; Canal 10; Eclair TV / Radio Basse-Terre; Radio Guadeloupe (RFO); RCI; Radyo Tanbou; Radyo Inter’Scool, St. Claude; Emeraude Multimédia ; Média Tropical (Paris). Pour information et diffusion interne dans les services: Préfet Région Guadeloupe; Dir. Cabinet Préfecture; Chef Service Interministériel de Défense et Protection Civile, Préfecture; Prés. CSERV; Dir. INSU; IPGP: Dir. Générale, Dir. Dépt. Obs., Dir. Obs. Volc.; Dir. Obs. Volc. Montagne Pelée; Dir. Obs. Volc. Piton Fournaise; Montserrat Volcano Observatory; Météo France Guadeloupe; Archipel des Sciences ; DDE-Basse-Terre Cellule Prévention des Risques et Qualité de la Construction; SDIS Guadeloupe; BRGM Guadeloupe; prevention@prevention2000.org ; Coordonateur Risques Majeurs Académie de Guadeloupe, National Disaster Coordinator, Commonwealth of Dominica; Seismic Research Unit, Univ. West Indies, Trinidad; Caribbean Disaster Emergency Response Agency (CEDERA); Chef  Bureau Information Coordination Interministérielle, Ss-Dir. Prévention Risques Majeurs, MATE; BCSF; RENASS