Bilan Mensuel de l’Activite Volcanique de la Soufriere de Guadeloupe et de la Sismicite Regionale


Observatoire Volcanologique de la Soufrière (IPGP)


No. 99-08 - Août 1999


diffusion publique (voir liste p. 2) page 2 de 2

web : http://volcano.ipgp.jussieu.fr:8080/guadeloupe/Infos.htm


















A - Activité Volcanique de la Soufrière de Guadeloupe

Niveau

D’Alerte

Actuel


Niveaux d’Alerte Volcanique

Nature de l’Alerte

Délai avant une éruption

(à titre indicatif)


Activité enregistrée



Vert

Pas d’Alerte

Plusieurs années

Minimale - niveau de base

JAUNE


Jaune

Vigilance

Année (s)

En augmentation - variations de plusieurs paramètres

VIGILANCE


Orange

Pré-Alerte

mois -semaines

Fortement augmentée – variations nombreux paramètres -sismicité fréquemment ressentie

Depuis 1992


Rouge

Alerte

Imminente / en cours

Sismicité volcanique intense, déformations majeures - explosions


Sismicite Volcanique:

L’Observatoire a enregistré, en août un total de 221 séismes volcaniques de faible magnitude dont seulement 12 séismes de magnitude > 1.0 (magnitude moyenne de 0.71). Aucun séisme n’a été ressenti par la population vivant sur les flancs du volcan. Seulement 17% des séismes ont pu être localisés entre 0 et 3000 m sous le dôme de la Soufrière (le calcul de la profondeur est imprécis). Cette sismicité a été enregistrée principalement lors d’un essaim de séismes du 13 au 31 août (212 séismes).


Activité fumerollienne:

ð Elle reste concentrée au Cratère Sud (CS) d’où émanent toujours des gaz à forte pression et à 101.8 °C, dont du sulfure d’hydrogène, de l’acide chlorhydrique et des traces de dioxyde de soufre (voir détail, bilan de juillet). Un lac d’eau bouillante extrêmement acide (100 °C, pH= -0.73 et 11/08) persiste au fond de l’évent sud et projette de l’eau sur 2-5 m. L’extension des fumerolles (flux de chaleur diffus, cristallisation de soufre jaune et de sulfates blancs) persiste sur 5 à 10 m à l’est du CS.

ð Légère augmentation du débit gazeux acide au Cratère Tarissan qui est permanent et nettement perceptible de manière audible et thermique.

ð Emanation permanente de dioxyde de carbone au fond de la Fente du Nord à des teneurs variables et parfois 40 fois supérieures à la teneur atmosphérique.


Principaux Risques et Nuisances:

Persistance d’une forte, mais variable, concentration en acide chlorhydrique (corrosif, toxique) et en sulfure d’hydrogène dans les fumerolles. Le suivi ponctuel de l’Observatoire confirme que la vapeur produite par la fumerolle du Cratère Sud reste très acide (pH de 0.47 le 11/08, soit 1 million de fois plus acide que l’eau).


Ceci présente aux abords et sous le vent des fumerolles des risques de brûlures (yeux, peau) et des risques pour les voies respiratoires et engendre la persistance du dépérissement de la végétation (détails : bilan juillet).




B – Sismicite Regionale:


Le réseau sismique régional de l’IPGP (Obs. Volcanol. de la Soufrière et Obs. Volcanol. de la Montagne Pelée) a enregistré au cours du mois de août une activité normale avec un total de 116 séismes.


1 séisme d’intensité modérée sur l’Echelle Internationale des Intensités a été nettement ressenti en Guadeloupe:


o le 28/08 à 00h28 locales (magnitude Md 4.7, d° intensité III-IV, profondeur 20 km) pour un épicentre situé à 50 km au nord de la Pointe de la Grande Vigie, Grande Terre (lat 16°56N, Long. 61°22 O)







C - Activité Volcanique de la region (Montserrat):


L’activité volcanique est limitée aux effondrements fréquents des flancs du dôme de lave qui refroidit et dégaze sans apport de magma à la surface depuis mars 1998 (Montserrat Volcano Observatory, MVO). Cette instabilité du dôme est accompagnée, sans précurseur notable, d’explosions avec émission verticale de vapeur et cendres (le 3, 12, 25) atteignant 3000 m d’altitude, et la mise en place d’avalanches plus ou moins turbulentes de matériaux incandescents du dôme mélangés à des gaz (écoulements pyroclastiques) sur 1 à 4 km de distance (le 3, 12). La sismicité volcanique a diminué (147 séismes enregistrés par la station reçue en Guadeloupe).

Le volcan et la zone dévastée restent donc particulièrement dangereux.


le 15 septembre 1999, Dr. Jean-Christophe KOMOROWSKI, Directeur et Responsable Scientifique







Destinataires - diffusion large: Présidente du Conseil Régional de Guadeloupe; Président du Conseil Général de Guadeloupe; Président Association des Maires de Guadeloupe ; Maires de St-Claude, Basse-Terre, Gourbeyre, Baillif, Vieux-Fort, Trois-Rivières, Capesterre Belle-Eau, Vieux-Habitants; Groupement Gendarmerie St Claude BOER ; Dir, du Parc National de Guadeloupe; Dir, Office National des Forêts, Dir, Régional de l’Environement ; Médias: France-Antilles; Sept Mag ; AFP; Télé Guadeloupe (RFO) ; La Une TV / Radio ; Canal 10 ; Eclair TV / Radio Basse-Terre ; Radio Guadeloupe (RFO) ; RCI, Radyo Tanbou, Média Tropical (Paris). Pour information et diffusion interne dans les services: Préfet de la région Guadeloupe; Dir, de Cabinet, Préfecture; Chef Service Interministériel de Défense et Protection Civile, Préfecture; C. Jaupart, Dir,, Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP); J-F Minster, Dir. Institut National des Sciences de l’Univers (INSU); Y, Caristan, Président du CSERV;  P. Tapponnier, Dir, Dépt. des Observatoires (IPGP); J-L Cheminée, Dir, Observatoires Volcanologique (IPGP); J-P Viodé, Dir, Obs. Volcanol. de la Montagne Pelée (IPGP); T. Staudacher, Dir. Obs. Volcanol. Piton de la Fournaise (IPGP) ; Réunion; http://volcano.ipgp.jussieu.fr:8080/guadeloupe/Infos.htm; Montserrat Volcano Observatory (MVO); Météo France; BRGM; Seismic Research Unit, Trinidad; Caribbean Disaster emergency Response Agency (CEDERA).

Dépt. des Observatoires - Observatoire Volcanologique de la Soufrière (OVS) Le Houëlmont 97113 Gourbeyre Guadeloupe • Tél: +590 99 11 33 • Fax: +590 99 11 34 • obs.soufriere@.ipgp.jussieu.fr • www.ipgp.jussieu.fr